Article de : Drimchal


KOBATO

kobato 1


I. Résumé :

Kobato raconte l'histoire d'une jeune fille souhaitant de tout coeur réaliser un vœu. Pour se faire, elle est accompagnée de Ioryogi, une peluche en forme de chien bleu capable de cracher des flammes. Notre héroïne étant complètement ignorante des comportements humains, Ioryogi va se charger à la fois de veiller sur elle et de juger ses réactions face aux diverses situations auxquelles Kobato va être confrontée. Saura-t-elle franchir les diverses étapes nécessaires pour accomplir son vœu?

II. Génèse :

Kobato est une série qui a eu un parcours un peu chaotique. Prépublié dans un premier temps dans le magazine japonais "Sunday GX" à raison d'un chapitre par mois sous le titre de "Kobato(provisoire)" (premier chapitre publié en décembre 2004), elle sera arrêtée au bout de 7 chapitres, puis reprise à partir d'Octobre 2006 (soit 8 mois après l'arrêt de la série) dans le magazine Newtype sous le titre définitif de "Kobato.". Bien que le Newtype soit sans doute plus adapté à ce genre de Manga que le Sunday GX, davantage orienté vers les jeunes adolescents, la raison officielle est que le Sunday GX n'avait commandé que 7 chapitres, livrés donc par les Clamp, et qu'aucune demande n'a été faite pour poursuivre l'œuvre. Par la suite, au moment de reprendre Kobato, il a été décidé de changer de magazine. On peut remarquer d'ailleurs que le résumé de l'œuvre donné par le Sunday GX n'a absolument rien à voir avec l'histoire.
A noter que la prépublication du Newtype ignore complètement la précédente prépublication, les 9 premiers chapitres publiés dans ce magazine se passant avant les chapitres publiés dans le Sunday GX. Le chapitre suivant, par contre, suivra la continuité de l'histoire amorcée dans Kobato (provisoire). Pour les volumes reliés, l'histoire sera donc constituée d'abord des 9 premiers chapitres de "Kobato.", puis des 7 chapitres de "Kobato(provisoire)", pour reprendre sur les chapitres de "Kobato.". A noter que le volume 1 comportant 10 chapitres, il est donc constitué des 9 chapitres de "Kobato." et du premier chapitre de "Kobato(provisoire)".
A noter également qu'une édition reliée des 3 premiers chapitres de "Kobato. (provisoire)" a été publiée avec le "Newtype Pastel" (édition spéciale du Newtype, sortie fin 2006, à peu près en même temps que le Newtype Platinum contenant une édition reliée du tome 18.5 de X).

III. Commentaire:

Disons-le tout net: ceux qui craignaient que ce titre ne soit un peu trop "kawaï" peuvent tout de suite se rassurer. Certes, Kobato est une héroïne quelque peu "naïve". Mais premièrement, cette naïveté est due à sa méconnaissance totale des comportements humains et non à une trop grande "bonté" frisant la débilité (d'ailleurs, son éducation à ce sujet se fait au départ principalement via les magazines et la télévision, ce qui promet des réactions quelque peu… décalées). Ensuite, pour peu qu'on ait envie de la secouer un peu (ce qui personnellement ne m'est pas arrivé, alors que cette sensation m'est souvent venue devant certaines héroïnes de shojo), Ioryogi est là pour concrétiser nos sentiments. En effet Ioryogi, qui est tout le contraire de Kobato, semble bien connaître les humains et n'hésite pas à faire comprendre à Kobato son agacement à grand renfort de flammes (la pauvre doit être ignifugée, à force ^^)

Ceux qui s'attendent à une histoire qui démarre sur les chapeaux de roues risquent par contre d'être déçus. Kobato fait partie des histoires "calmes" des Clamp, au même titre de Chobits ou Wish. Ce premier tome est en effet composé de plusieurs petites histoires, qui n'ont en somme en commun que le désir de Kobato de montrer à Ioryogi sa capacité à vivre dans le monde des hommes. Le principe est certes posé dès le départ: Kobato veut réaliser un vœu, qui est "d'aller quelque part". Pour cela, elle doit remplir une bouteille de sentiments blessés. Mais la première étape est, bien entendu, d'obtenir cette fameuse bouteille qui est pour l'instant sous la garde de Ioryogi. Celui-ci ne la donnera à Kobato que lorsqu'elle aura prouvé qu'elle peut vivre au milieu des hommes et qu'elle peut les comprendre, eux et leurs fameux "sentiments".
Et il va lui en falloir, du temps. Peu de détails sont donnés sur l'évolution du temps, mais sachant que la première histoire se passe avant Noël, et la dernière après l'été, ce premier tome couvre à peu près une année!

Ces histoires étalées sur plusieurs événements et fêtes connues seront non seulement l'occasion d'apprendre à connaître Kobato et Ioryogi et à les apprécier, mais ce sera aussi l'occasion de connaître plusieurs personnes qui seront sans doute importantes pour la suite. Personnes qui croisent la route de Kobato, ou qui sont liées de façon plus ou moins indirecte à sa tentative en cours de "gagner la bouteille".
Et surtout, personnes qui sont, pour la plus grande majorité, pas inconnues du tout des fans de Clamp! En effet, à l'instar de Tsubasa Reservoir Chronicle, "Kobato." est bourré d'anciens personnages des Clamp. Et pas seulement de personnages, vu qu'on retrouvera aussi certains lieux avec plaisir. Et si, pour certains d'entre eux, il est facile de deviner que le monde de Kobato est un monde parallèle par rapport à leur série d'origine, cela semble impossible à confirmer pour d'autres.
En tous les cas, je recommande chaudement aux lecteurs de "Kobato.", après avoir savouré une première fois l'histoire, de reprendre leur manga en détaillant pratiquement toutes les images, car même un personnage de dos peut révéler quelques surprises!!

Quant à l'histoire principale, quelques pistes nous sont quand même données en cours de route, et la fin du tome augure d'une suite de l'histoire plus concentrée et moins "papillonnante" que ce premier tome (ce qui, au vu des péripéties de la prépublication, est effectivement logique puisqu'on repart sur les chapitres de "Kobato(provisoire)"). On devrait toutefois rester dans la même ambiance poétique et amusante sans verser dans le drame ou le tragique, ce qu'Ohkawa a confirmé lors de la conférence des Clamp à la JE 2009.
Bref, vous l'aurez compris, ce début m'a vraiment enchantée et comme je n'ai qu'une hâte, lire la suite, le peu de tomes parus au Japon me fait craindre une attente intenable.

Sortie officielle en France : le 19 août 2009

Merci à Drimchal pour cet article passionnant!
Attention, merci de prendre note que cet article est destiné à INFO CLAMP et que vous  n'êtes  pas  autorisé à reproduire ce texte sans  l'accord de son auteur!