Conseils essentiels de cuisine japonaise pour les débutants

Conseils essentiels de cuisine japonaise pour les débutants

 

Nous vous proposons des conseils essentiels de cuisine pour vous aider à devenir un meilleur cuisinier en spécialités japonaises. 

 

 

1. Constituez votre garde-manger avec des aliments de base japonais

Lorsque vous vous lancez dans une nouvelle cuisine, la toute première chose à faire est de constituer votre garde-manger. Pour la cuisine japonaise, les principaux produits de base comprennent toujours le riz et les nouilles comme le soba, l’udon, le ramen, les pâtes, etc.

Puis, vous aurez besoin des condiments essentiels, des épices et des produits secs. Il s’agit principalement :

  • de la sauce soja ;
  • du mirin ;
  • du saké ;
  • du miso ;
  • du vinaigre de riz ; 
  • et du dashi (bouillon de soupe). 

Chacun de ces ingrédients est souvent utilisé en combinaison pour donner des saveurs fondamentales à la nourriture japonaise. Une fois que vous les aurez dans le garde-manger, vous serez en mesure de cuisiner une grande variété de plats japonais authentiques.

 

J’ajouterai également de l’huile de sésame grillé, des graines de sésame et de la mayonnaise japonaise. Les autres produits secs courants comprennent le varech kombu, les champignons shiitake et les katsuobushi (flocons de bonite). 

 

Vous voulez commencer à cuisiner dès maintenant ? Retrouver ci-après des recettes de mochi tendances.

 

2. Substitutions pour les ingrédients difficiles à trouver

Il est vrai que vous tomberiez sur des ingrédients tels que : 

  • la racine de bardane ;
  • le negi ;
  • l’aburaage ;
  • l’algue wakame ;
  • l’ikura (œufs de saumon) ;
  • et les feuilles de mizuna qui sont aussi étrangers qu’ils le sont. 

Néanmoins, ne vous laissez pas intimider par ces noms peu familiers ! À moins qu’ils ne constituent un ingrédient clé de la recette, il y a de fortes chances que vous puissiez vous contenter d’une certaine adaptation et des produits dont vous disposez.

Pour toutes les recettes comportant de la viande, vous pouvez les essayer avec d’autres protéines. Si vous suivez un régime végétarien ou végétalien, il y a aussi beaucoup de flexibilité. Les légumes racines, les champignons, les algues, le tofu, la viande végétarienne comme le seitan et les légumes verts locaux sont ce sur quoi vous pouvez compter !

 

3. Planification des repas pour l’efficacité

Lorsque vous décidez de cuisiner régulièrement des plats japonais, une sorte de planification des repas est toujours utile. Vous n’avez pas besoin de remplir tout le calendrier des menus, mais mettre au moins 3-4 repas principaux serait utile. Cela détermine le type et le nombre d’ingrédients dont vous aurez besoin pour la semaine.

Une fois que j’ai planifié quelques menus principaux pour la semaine, je travaille sur ma liste d’épicerie en me basant sur ce modèle :

  • Produits frais comme la viande, les fruits de mer, les œufs, les autres protéines et les produits laitiers.
  • 2 légumes à feuilles à utiliser pour les 2-3 prochains jours.
  • 3 légumes denses (brocoli, chou, etc.) à utiliser après avoir préparé les légumes à feuille.
  • 1-2 légumes racines à utiliser pour les 2 les prochaines semaines.
  • Aromates tels que l’ail, le gingembre, l’oignon vert et les herbes fraîches.
  • Viande diététique, thon en conserve ou bacon pour des sandwichs ou des pâtes faciles.
  • Tout article manquant dans le garde-manger comme le riz, les nouilles, les pâtes, les condiments, les épices et les produits secs.
  • Les extras : toute autre friandise qui nous fait plaisir.

Vous pouvez utiliser une application de création de liste ou une liste manuscrite à l’ancienne pour vous faciliter la tâche. 

En rentrant à la maison, organisez l’espace du réfrigérateur par section. Vous devez voir vos ingrédients facilement, afin qu’ils soient utilisés avant de pourrir. Vous avez oublié quelque chose ? Ne vous en faites pas. Faites un nouveau plan.

L’idée est de planifier juste assez pour que vous ne gaspilliez pas de nourriture, mais en vous donnant assez de marge de manœuvre. Entre votre menu planifié, vérifiez s’il y a des restes et utilisez-les dans un genre de plats comme les yakisoba (nouilles sautées), les pots chauds, le riz frit ou les sautés.